Historique


La vision d’un homme

On ne peut parler de Kénogami, ou du Saguenay–Lac-St-Jean, sans parler de la famille Price. Le développement de la municipalité de Kénogami est intimement lié à l’installation d’une usine de pâtes et papiers le long de la rivière aux Sables. La famille Price est déjà établie au Saguenay grâce à ses activités de sciage du bois; mais dès la fin du siècle, William Price, le troisième du nom, croit fermement que l’avenir de la compagnie dont il est à la tête, la Price Brothers Co., doit passer par la fabrication de pulpe et de papier. Déjà propriétaire de la compagnie de pulpe de Jonquière, William Price se porte acquéreur d’un terrain situé un peu plus loin le long de la rivière aux Sables, qu’on appelle la Chute-à-Bésy; nous sommes en 1909. Les années qui suivent sont vouées à la préparation de la construction de l’usine : établissement d’un chemin de fer pour amener tout le matériel nécessaire, d’un barrage pour fournir l’énergie, lequel formera aussi un bassin pour emmagasiner la matière première, soit les billes de bois. De plus, la Canadian Stewart, qui ouvrira un bureau à Jonquière, aura la responsabilité de l’embauche des centaines d’ouvriers qui s’emploieront à l’érection de la nouvelle usine de la Price Brothers. Ils seront Saguenéens, Jeanneois, Madelinots, mais aussi Roumains, Italiens, Polonais, Espagnols…

Monsieur Price est bien conscient qu’il faut « accommoder » ses ouvriers. C’est une question de productivité mais aussi de confort. C’est ainsi qu’il verra à ériger, dans un premier temps, des campements pour les ouvriers et avec le temps, des maisons seront construites pour les ouvriers qui seront à l’emploi de la compagnie alors que l’usine sera opérationnelle.


Une ville de compagnie

La région du Saguenay–Lac-St-Jean est réputée pour son nombre impressionnant de villes de compagnies. Une ville de compagnie est habituellement planifiée et aménagée en même temps que l’industrie que l’a fait naître, et ce, dans une période de 12 à 24 mois. Une autre caractéristique importante est le fait que toutes les infrastructures importantes sont la propriété de l’entreprise-mère. Kénogami sera longtemps administrée par la Kénogami Land, une filiale de la Price Brothers, créé en 1912 pour le développement urbain de la ville.