- - - - Ville de Saguenay | Fondation TIMI : récipiendaires 2021
COVID-19 - Informations à ville de Saguenay


Fondation TIMI : récipiendaires 2021


Fonds des arts et de la culture

Gabriel Gagné-Gaudreault - Musique 

Gabriel Gagné-Gaudreault a étudié au Cégep d’Alma en guitare classique. Dans le cadre de son projet Gramofaune, il a autoproduit trois albums. Au cours des dernières années, il a brillé sur de nombreuses scènes, entre autres celles du Festival OFF, du Festival d’été de Québec, des Nuits MNBAQ et du festival Soir. Actuellement, le musicien travaille à l’enregistrement d’un 4e album.  Désirant augmenter la qualité de son produit, il désire œuvrer avec des professionnels pour le mixage et le matriçage de l’album et l’illustration de la pochette. L’artiste travaillera avec des musiciens de la région. Cette bourse servira à bonifier le produit final, lui offrant ainsi un tremplin. 

Pour soutenir Gabriel à la réalisation de son 4e album, la fondation TIMI est fière de lui octroyer une bourse de 2 678 $, dans le cadre du programme de soutien aux projets. 

Jérémy Gagnon – Cinéma 

Jérémy Gagnon est diplômé du Cégep de Jonquière en Techniques de production et postproduction télévisuelles. Passionné de cinéma, il s’implique dans plusieurs milieux artistiques régionaux, dont Kino Jonquière et les soirées 3REG. Il cumule plusieurs expériences : à titre d’assistant à la production, de réalisateur, de monteur pour différents projets de vidéoclips, visuels promotionnels, courts métrages et longs métrages. Il a travaillé également comme adjoint au directeur de postproduction pour le long métrage La déesse des mouches à feu. Jérémy Gagnon réalisera le court métrage Les Routes de Graviers, le tournage se fera dans la région à l’automne 2021, avec l’appui financier de la bande Sonimage.

Pour soutenir Jérémy à la réalisation d’un court métrage, la fondation TIMI est fière de lui octroyer une bourse de 3 000 $, dans le cadre du programme de soutien aux projets.

Naomie St-Pierre – Arts visuels 

Naomie St-Pierre est diplômée du baccalauréat en arts interdisciplinaires de l'Université du Québec à Chicoutimi. Elle s'est impliquée dans le collectif de création 3REG, ainsi que dans le milieu universitaire comme assistante de cours et assistante de recherche pour la Chaire de recherche du Canada en dramaturgie sonore au théâtre. Son projet d’exposition sera présenté sur l’espace PLATEFORME du centre d’artiste Le LOBE en septembre 2021, lors de la rentrée culturelle. Ce projet sera l’aboutissement de la résidence de recherche-création CAS-UQAC.  L’objectif de cette résidence est de créer un espace immersif habité, qui aura pour thème : ma maison d’enfance. Elle travaillera à partir de ses souvenirs; de ceux-ci découlera une série d’objets qui construiront au fur et à mesure un espace habité. 

Pour soutenir Naomie à la réalisation de son projet d’exposition, la fondation TIMI est fière de lui octroyer une bourse de 3 000 $, dans le cadre du programme de soutien aux projets.

Symphonies Boréales – Collectif d’artistes 

La musique est au cœur du projet interdisciplinaire appelé Symphonies Boréales qui réunit une équipe d’artistes et de scientifiques sous forme de collectif. Le projet initial était de sensibiliser le grand public à la dynamique et la diversité des vieilles forêts boréales du Canada, en transcrivant en mélodies les données de croissance annuelle de près d’un millier d’arbres. Le projet Symphonies boréales VR est un projet de réalité virtuelle pour amener le spectateur au cœur des vieilles forêts et lui faire vivre en quelques minutes des événements qui se sont déroulés durant plusieurs siècles, à travers une expérience immersive inédite. La modélisation 3D, l’interactivité, l’immersion et la sonification utilisées en réalité virtuelle permettront d’atteindre une nouvelle dimension en faisant vivre une expérience artistique unique à l’utilisateur, tout en offrant une valeur pédagogique exceptionnelle. 

Pour soutenir Symphonies Boréales à la réalisation d’un projet de réalité virtuelle sur le patrimoine naturel, la fondation TIMI est fière de lui octroyer une bourse de 3 000 $, dans le cadre du programme de soutien aux projets.

Théâtre du Mortier – Théâtre 

Le Théâtre du Mortier est né d’une envie profonde de créer et de dialoguer avec la société sur des sujets qui touchent directement la jeune génération d’adultes. En 2020, il présente une pièce au collégial dont le sujet porte sur la perception qu’ont les milléniaux sur leur système d'éducation postsecondaire et sur la valeur qu'ils accordent au savoir. La même année, il s’associe à quatre autres compagnies théâtrales professionnelles de la région et cinq artistes en théâtre pour la conception du parcours Dix huis-clos et +, où chaque artiste présentait une courte forme de trois minutes. Le Théâtre du Mortier s'inspire de la négativité ambiante et des réseaux sociaux pour créer sa courte forme de trois minutes, prémisse au projet Acouphènes, sa nouvelle production théâtrale. Les élèves du secondaire seront impliqués dans le processus créatif. La production sera diffusée auprès des milieux scolaires et du grand public.

Pour soutenir le Théâtre du Mortier à la création de la production théâtrale Acouphène, la fondation TIMI est fière de lui octroyer une bourse de 3 000 $, dans le cadre du programme de soutien aux projets.

Mylène Leboeuf-Gagné – Art interdisciplinaire 

Mylène Leboeuf-Gagné détient un baccalauréat en art dramatique, scénographie de l’UQAM.  Elle s’est spécialisée dans la conception de décors, de costumes et de marionnettes. À travers plusieurs collaborations, elle contribue à la recherche et au rayonnement de la marionnette au Saguenay–Lac-Saint-Jean. Le projet en chantier, Mécanique Candide, rassemble art visuel, ingénierie, musique et théâtre.  L’objet central est la représentation d’un piano à queue qui sert d’instrument de musique et qui est utilisé comme castelet habité par de petits personnages à fils.  Musique et personnages s’animent au même moment par la mécanique des marteaux du piano.  Chaque note actionne un mouvement qui impose un son. Il s’agit d’un concert clownesque et burlesque, où les pantins d’un groupe de musique prennent vie en corrélation avec les rythmes donnés par la manipulation des notes de piano. 

Pour soutenir Mylène à la réalisation du projet multidisciplinaire Mécanique Candide, la fondation TIMI est fière de lui octroyer une bourse de 3 000 $, dans le cadre du programme de soutien aux projets.

Jessy Dubé – Musique 

Jessy Dubé a complété un baccalauréat en musique (violon) au Conservatoire de Saguenay.  Par la suite, elle a obtenu en Suisse une maîtrise en interprétation. Depuis son retour, elle s’implique activement en tant que musicienne professionnelle dans la région. Elle a suivi une formation en violon baroque, auprès de maîtres réputés. Ainsi, elle a pu s’intégrer au milieu  spécialisé de la musique ancienne, dont, entre autres, l’Arion Orchestre Baroque, L’Harmonie des saisons et le Pacific Baroque Orchestra. À l'hiver 2021, elle amorce une formation privée en dessus de viole, auprès de Mélisande Corriveau et Susie Napper, dans le cadre d'un projet de développement de carrière piloté par le Consort de violes des Voix humaines de Montréal.  À la suite de ce projet, elle souhaite ardemment conserver ses acquis en se perfectionnant à la basse de viole et, éventuellement, au ténor de viole, afin de s’associer à des ensembles professionnels à titre de violiste. 

Pour soutenir la participation de Jessy  à une formation spécialisée sur la basse de  viole, la fondation TIMI est fière de lui octroyer une bourse de 2 000 $, dans le cadre du programme de soutien au perfectionnement.

Mathieu Villeneuve – Littérature

Mathieu Villeneuve détient un baccalauréat en littérature de l’Université Laval et une maîtrise en création littéraire de l’UQAM. Sa production artistique travaille les rapports qu’entretiennent les territoires nordiques, le rêve et la littérature contemporaine. Depuis la parution de Borealium tremens (La Peuplade, 2017), les bourses, les ateliers d’écriture et les résidences s’enchaînent, et sa pratique artistique alliant ruralité, nordicité et mélanges de genres littéraires s’affirme. Terres rompues est un projet de création littéraire qui évoque de plusieurs manières le territoire chicoutimien : dans l’œuvre elle-même, par l’exploration imaginaire et la réinvention symbolique, ainsi que dans le processus éditorial et promotionnel. Ce recueil d'histoires reprendra les thèmes de la folie et de la ruralité de son roman précédent afin de poursuivre son exploration de l’imaginaire nordique.

Pour soutenir Mathieu à la réalisation de son œuvre littéraire, la fondation TIMI est fière de lui octroyer une bourse de 3 000 $, dans le cadre du programme de soutien aux projets.

Fonds des sports

Marie-Eve Mousseau – Biathlon 

Âgée de 16 ans, Marie-Eve pratique le biathlon depuis maintenant 6 ans avec le Club de biathlon Sag-Lac; elle est membre depuis peu de l’Équipe du Québec Espoir. La pratique du biathlon exige la maitrise de deux sports très technique : le ski de fond et le tir à la carabine. En tir, l’habileté de l’athlète fait souvent la différence lorsque le classement est serré. Pour s’améliorer, cet été et l’automne prochain, Marie-Eve participera à des camps de perfectionnement avec l’entraineur-chef de l’équipe du Québec pour se préparer en prévision de sa saison de compétition. Ses objectifs : être parmi les trois premières au Québec dans la catégorie senior et se qualifier pour les Jeux du Canada d’hiver 2023. 

Pour soutenir la participation de Marie-Eve  à des camps de perfectionnement en biathlon, la Fondation TIMI est heureuse de lui remettre une première bourse de 1 000 $, dans le cadre du programme de soutien aux athlètes.

Florence Boivin – Curling 

Le progrès de Florence en curling est fulgurant. Après seulement 6 ans de pratique, elle a déjà deux championnats canadiens à son actif. En 2020, à Langley en Colombie-Britannique, son équipe a terminé en 5e place et en 8e place au championnat canadien Scotties en 2021. Son projet consiste à retourner aux championnats canadiens cet automne, pour lesquels sont équipe est déjà qualifiée. Elle souhaite également se requalifier pour les championnats canadiens 2022 et avoir l’opportunité de se qualifier ultimement pour les mondiaux. 

Pour soutenir Florence et lui permettre de participer à deux championnats canadiens, la Fondation TIMI est heureuse de lui remettre une première bourse de 1 000 $, dans le cadre du programme de soutien aux athlètes.

Noémie Fortin – Cyclisme sur route 

Membre du Club cycliste Acidose Lactique, Noémie est identifiée comme athlète relève par la Fédération des sports cyclistes. En 2021, elle vise de gravir un échelon de plus et être identifiée comme athlète élite. Parmi ses résultats récents, mentionnons sa 3e place au critérium, aux Championnats québécois Élite en U23 et une 16e place à l’épreuve sur route aux Championnats canadiens qui ont eu lieu en Beauce en 2019. Ses objectifs pour cette année sont d’être sur le podium aux Championnats québécois et de se qualifier pour faire partie de l’équipe canadienne en vue de la saison 2022. Le projet de Noémie consiste à participer à un camp de perfectionnement dans des conditions de hautes montagnes en Espagne ou en Colombie-Britannique, au printemps 2022, afin d’être prête pour la saison 2022 qui se veut cruciale dans son développement. 

Pour soutenir Noémie et lui permettre de participer à un camp d’entrainement en 2022, la Fondation TIMI est heureuse de lui remettre une première bourse de 1 000 $, dans le cadre du programme de soutien aux athlètes.

Émy Savard – Cyclisme sur piste 

Émy évolue en cyclisme sur piste dans les épreuves de sprint, du 500 m et de vitesse par équipe. Elle tentera cette année d’être sélectionnée pour les mondiaux sur piste, dans la catégorie junior. En 2020, au vélodrome de Los Angeles, elle a obtenu une 1re position au 500 m départ arrêté; son temps lui a permis d’accéder à l’Équipe du Québec et aux camps de niveaux avancés organisés par Cyclisme Canada. Puisque cette discipline sportive exige de s’entrainer sur une piste, soit extérieure ou en vélodrome, elle doit participer à des camps aux endroits où se situent de telles installations. C’est donc pour cette raison qu’elle participera cet été à deux camps d’entrainement, à Los Angeles et en Ontario. 

Pour soutenir la participation d’Émy aux camps d’entrainement sur piste en vélodrome, la Fondation TIMI est heureuse de lui remettre une première bourse de 1 000 $, dans le cadre du programme de soutien aux athlètes.

Victor Dessureault – Judo 

Résident de l’arrondissement de Jonquière, Victor est un jeune athlète très prometteur. Lors de la dernière saison de compétition, il poursuivait sa très belle lancée des années précédentes. En effet, lors de la saison 2019-2020, alors qu’il en était uniquement à sa première année dans la catégorie cadets, il est monté à quatre reprises sur le podium au niveau national et il a remporté l’argent en janvier 2020 au Championnat national élite, tournoi qui regroupe les huit meilleurs athlètes par catégorie. Lorsque la saison s’est brusquement arrêtée en mars, Victor était premier au classement provincial U18 chez les moins de 66 kg. Cet été, il quittera le foyer familial afin de poursuivre son entrainement avec les meilleurs judokas du pays au Centre national d’entraînement, à Montréal. 

Pour soutenir l’entrainement de Victor au Centre national d’entraînement à Montréal, la Fondation TIMI est heureuse de lui remettre une première bourse de 1 000 $, dans le cadre du programme de soutien aux athlètes.

Léa Fortin – Ski alpin 

Originaire de Jonquière, Léa pratique le ski alpin depuis maintenant 11 ans. L’année dernière, au Championnat SEMAC, elle a terminé en 1re position en slalom et en 3e position en slalom géant. Ce championnat regroupe les meilleurs athlètes de cinq régions du Québec : le Saguenay–Lac-Saint-Jean, l’Est-du-Québec, la Mauricie, l’Abitibi et la Côte-Nord. Au niveau provincial, elle se classe parmi les trente premières au Québec. Ses objectifs à court terme sont d’offrir une belle performance au Championnat junior 2022 et à long terme, de faire partie de l’Équipe du Québec. Pour ce faire, elle participera à un camp de ski présaison de 15 jours, au Chili ou en Autriche, avec l’Équipe Sag-Lac V52, afin de bien préparer sa saison de compétition. 

Pour soutenir la participation de Léa à un camp présaison, la Fondation TIMI est heureuse de lui remettre une première bourse de 1 000 $, dans le cadre du programme de soutien aux athlètes.

Fabrice Guillemette – Ski alpin 

Fabrice étudie à l’École polyvalente Arvida dans le programme Sport-études en ski alpin. Ses récentes performances lui ont permis de se faire remarquer et d’être invité au Camp de la relève organisé par la Fédération de ski alpin du Québec. En 2020, lors des Championnats provinciaux au Mont Sainte-Anne dans la région de Québec, il a terminé 12e au cumulatif; au Championnat canadien à Sun Peak en Colombie-Britannique, il a terminé deux fois en 15e position. Tout comme sa coéquipière de l’Équipe Sag-Lac V52, Fabrice participera à un camp présaison, au Chili ou en Autriche, organisé par Ski Québec Alpin, afin de profiter des bonnes conditions de ski, avant de débuter la saison. D’ailleurs, les premières courses de la saison seront importantes afin d’augmenter son pointage FIS et tenter d’avoir le meilleur ordre de départ possible lors des courses suivantes. 

Pour soutenir la participation de Fabrice à un camp présaison, la Fondation TIMI est heureuse de lui remettre une première bourse de 1 000 $, dans le cadre du programme de soutien aux athlètes.