Volet murale

Les œuvres soumises devront s’inscrire dans un contexte d’art urbain, tout en puisant leurs racines dans la richesse du patrimoine à la fois historique, architectural ou culturel du bâtiment. L’œuvre sera installée au printemps 2019 sur un bâtiment du centre-ville. Pour poursuivre la mise en valeur du Croissant Culturel comme cœur artistique, historique et patrimonial de Chicoutimi, la Ville de Saguenay et l’Association des centres-villes de Chicoutimi désirent recevoir des propositions d’œuvres d’art actuel.

Critères d'admissibilité

    • Ouvert à tout artiste et étudiant (art visuel, design, photographie, création numérique et en nouvelles technologies);
    • L’artiste doit résider ou utiliser un atelier situé sur le territoire de la ville de Saguenay.

    Échéancier

    Date limite de l’appel de dossiers

    14 juillet 2019

    Présentation de la maquette

    25 juillet  2019

    Livraison des œuvres

    20 septembre 2019

    Installation des oeuvres

    Septembre 2019

    • Processus de sélection

      Présélection

      Parmi les dossiers reçus, le comité de sélection, composé des représentants du milieu culturel, de la Ville de Saguenay, de l’Association des centres-villes de Chicoutimi et des propriétaires/commerçants impliqués, sélectionnera tout d’abord trois dossiers d’artistes. Ceux-ci se verront allouer un montant de 300 $ pour la réalisation d’une maquette de projet qui sera présentée au même comité de sélection. Les artistes peuvent s’inspirer du descriptif du bâtiment (voir plus bas) pour créer leur maquette.

      Sélection

      À cette étape, le projet final sera retenu par le comité de sélection. Le budget alloué à l’artiste sélectionné pour la création de l’œuvre est de 10 000 $, couvrant :

      • Les honoraires;
      • Les matériaux;
      • Les droits d’auteur.

      L’artiste s’engage à livrer l’œuvre finale le vendredi 20 septembre 2019.

    • Modalités

      • La réalisation de l’œuvre est à la charge de l’artiste;
      • La Ville fourni une banque d’heures - totalisant 20 heures - pouvant être utilisée par l’artiste soit en consultation et/ou en réalisation avec l’organisme Art Pression.
      • L’œuvre devra être réalisée sur un support qui sera fixé par-dessus la maçonnerie du bâtiment;
      • L’installation de l’œuvre sur le mur du bâtiment aura lieu à la fin août 2019.
    • Engagement et disponibilité

      En remplissant ce formulaire et en nous faisant parvenir sa candidature, l’artiste sélectionné s’engage à respecter l’échéancier du projet ainsi qu’à se rendre disponible pour l’inauguration de l’œuvre.

    Spécificités techniques

    • L’œuvre doit se limiter à la surface désignée dans l’appel de dossiers, soit 59,7 m2;
    • Dimensions : voir photo en annexe;
    • L’œuvre sera produite sur un support et non directement sur le bâtiment;
    • La durée de vie de l’œuvre est d’au moins 5 ans.

    Descriptif du bâtiment

    Édifice Génie et Urbanisme | 216, rue Racine Est 

    Construit en 1956, dans le but de remplacer le bureau de poste de 1905 situé au 497, rue Racine Est, cet édifice fédéral fut conçu pour héberger et regrouper différents services gouvernementaux d’une localité. 

    La silhouette parallélépipédique témoigne de cette intégration des fonctions – service postal, tri, comptoir postal, succursale des douanes pour desservir le port –, sans qu’aucune ne s’affiche en façade; hormis le portique de granit noir; signature des édifices fédéraux de l’époque, le fenêtrage de grands rideaux de verre, sur deux étages, exprime plutôt la destination industrielle du bâtiment, que sa position régionale transforme en véritable usine des postes. 

    Actuellement, le bâtiment, avec sa construction de qualité, a su préserver sa stature et héberge désormais le Service des immeubles, le Service de l’aménagement du territoire et de l’urbanisme, le Service du génie et le Service du développement durable et de l’environnement de la Ville de Saguenay. 

    Texte inspiré par l’ouvrage Patrimoine moderne : l’architecture du vingtième siècle à Chicoutimi, publié par les Presses de l’Université du Québec en 2004.