Un projet hybride


Un projet hybride qui répond aux besoins de la population et qui respecte la capacité de payer des contribuables

À la suite de la consultation publique menée auprès de la population de Saguenay et après plusieurs semaines de réflexion, les membres du conseil d’arrondissement de Chicoutimi ont levé le voile, le 29 août dernier, sur le projet qu’ils souhaitent voir se concrétiser sur la Zone ferroviaire, située en plein coeur du centre-ville.

Ainsi, un projet hybride, réunissant les meilleures propositions issues de la consultation populaire, a été élaboré par les élus. Le réaménagement de la Zone ferroviaire, tel que proposé par les membres de l’arrondissement, comprend notamment la construction d’un tout nouveau stationnement à étages et d’un amphithéâtre, d’un corridor d’écomobilité facilitant l’accès au transport en commun, d’une zone « habitation » et des espaces verts.

Un site multifonctionnel

Le stationnement à étages arrivant à bout d’âge, il était impératif de réfléchir à un plan de rechange. C’est pourquoi le nouvel emplacement permettra à 350 véhicules de se garer. Celui-ci sera couvert, à l’image de ceux que l’on retrouve à Québec, et un gardien assurera la sécurité des usagers. Le boulevard du Saguenay sera réaménagé sur une distance de 600 pieds, laissant place à deux nouveaux carrefours giratoires. Sur cette distance, le boulevard aura une voie de chaque côté, et de nouveaux stationnements seront créés dans cette zone. Des traverses piétonnières assureront un lien entre la Zone ferroviaire et la Zone portuaire. La population pourra donc traverser d’un endroit à l’autre de façon sécuritaire.

L’amphithéâtre, quant à lui, comportera 4 000 places assises. Il s’agira d’une infrastructure moderne, à l’image du 21e siècle, qui permettra de répondre non seulement aux besoins de l'équipe de hockey régionale, Les Saguenéens, mais aussi de présenter des spectacles d’envergure à la population. Une passerelle reliant l’aréna au stationnement à étages figure aussi dans les plans pour accommoder les utilisateurs.

Une section sera également réservée pour des espaces verts, dont le toit du stationnement intérieur, et un corridor d’écomobilité verra le jour afin de favoriser les déplacements alternatifs. De plus, le volet « habitation » sera composé de trois tours à condos, ce qui augmentera l’achalandage au centre-ville. Cet espace sera développé par un promoteur privé et générera ainsi des revenus à la Ville. Par ailleurs, il sera possible dans le futur de construire 40 000 pieds carrés adjacents à l’amphithéâtre pour le secteur communautaire.

Côté finances

La réalisation de ce projet, évalué à 60 M$, est conditionnelle à la participation financière du gouvernement. La part assumée par la Ville de Saguenay ne dépassera pas 20 M$ qui seront défrayés par différentes sources de revenus, comme des commanditaires, des spectacles, des stationnements payants dans l’autogare et la perception de taxes foncières sur les nouvelles habitations. Les coûts d’opération du nouvel amphithéâtre sont évalués, quant à eux, à 800 000 $. 

Qui plus est, les conseillers estiment être en mesure d’épargner annuellement 350 000 $ en chauffage et main-d’oeuvre au niveau du Centre Georges-Vézina avec le transfert des Sag’s vers le centre-ville et près de 500 000 $ par an en transformant le pavillon de l’Agriculture en entrepôt pour la machinerie.

Soulignons que ce projet a préalablement été présenté à tous les élus du conseil municipal de Saguenay. Des représentations seront faites auprès des différents gouvernements afin de voir les possibilités en matière d’aide financière.