Avantages

Les avantages de la stérilisation et/ou castration sur le bien-être et le mode de vie du chien et du chat sont multiples et indéniables. Principalement, les vocalises hystériques de la chatte en chaleur auront tôt fait de vous rendre fou, et l’odeur de l’urine du mâle non castré est intenable dans une maison. Et c’est sans compter les fugues motivées par l’instinct de reproduction. Rien d’étonnant à ce que tant de chats soient abandonnés ou trouvés errants aux alentours de l’âge de sept mois.

Santé

En plus d’éliminer plusieurs inconvénients et d’être la solution à la surpopulation, la stérilisation présente des avantages notables et non négligeables pour la santé des animaux. Les effets bénéfiques sur leur santé sont très bien documentés; que l’on parle des tumeurs mammaires, mammites, infections de la prostate, métrite ou pyomètre pour ne nommer que ceux-ci. Le pyomètre, entre autres, est un cas d’extrême urgence. C’est une infection grave de l’utérus et, non soignée, celle-ci peut entrainer une péritonite ou une septicémie provoquant la mort de l’animal si elle n’est pas détectée rapidement.

Chez les femelles, lorsqu’elle est pratiquée avant la puberté, la stérilisation supprime le risque d’apparition de tumeurs mammaires (0,05 % de risque). Après 8 mois, les risques augmentent à 8 % pour atteindre 26 % après la 3e chaleur. Par contre, ce bénéfice disparaît lorsque la stérilisation est effectuée après l’âge de deux ans, c’est pourquoi elle est fortement recommandée dès l'âge de 6 mois. De plus, la stérilisation diminue de 60 % les possibilités de tumeurs cancéreuses malignes.

Par ailleurs, chez la chienne, la stérilisation supprime les pseudo-gestations (grossesses nerveuses), lesquelles sont sans danger pour la vie de l’animal mais dérangeantes pour la maisonnée et la principale concernée (cette pathologie touche de 50 à 75 % des chiennes).

La castration du mâle nécessite une intervention plus légère. Elle élimine totalement les risques de cancer des testicules et des maladies liés à la testostérone.

Même si le coût de la stérilisation semble onéreux pour plusieurs, il est généralement la principale raison pour ne pas faire pratiquer la chirurgie. Il est cependant à noter que ce coût est beaucoup moins élevé que celui résultant des problèmes de santé qu’elle permet d’éviter.

Considérations comportementales

Si la malpropreté, le marquage et les vocalises nocturnes sont très certainement des raisons suffisantes à elles seules pour faire stériliser son animal, d’autres avantages au niveau du comportement sont indéniables.

La castration augmente la longévité du chat qui sort à l’extérieur en modifiant son comportement territorial. On estime que la propension à défendre son territoire et à se bagarrer avec ses congénères diminue d'au moins 85 % chez les chats castrés. Par conséquent, ils sont beaucoup moins susceptibles d’être victimes de morsures et de griffures entraînant plaies et abcès qui, en plus de mettre la vie de l’animal en danger, peuvent engendrer des frais vétérinaires. Le risque de contamination par certaines maladies est aussi atténué (FIV, FELV, panleucopénie, rhinotrachéite, etc.).

Par conséquent, leurs déplacements devenant plus limités, on abaisse les risques d’accidents sur la voie publique. Les possibilités de fugue diminuent également (- 90 % chez les chats castrés). Chez le chien, la castration peut aussi faire disparaître certaines formes d’agressivité sans pénaliser pour autant l’aptitude à la garde, ni aux performances sportives, et ce, tant chez le mâle que la femelle.

Qu’est-ce que la stérilisation?

Les propriétaires doivent vaincre leur résistance morale face à cette intervention parfaitement maîtrisée par les vétérinaires. La stérilisation consiste en l’ablation des ovaires chez la femelle, et en l’ablation des testicules chez le mâle. Elle est pratiquée sous anesthésie par un vétérinaire. L’animal ne ressent donc pas l’opération, mais il pourrait être un peu incommodé au réveil (à la suite de la narcose) ainsi que ressentir quelques picotements au niveau de la cicatrice, lesquels disparaitront en quelques jours.

La plupart des animaux retrouvent une activité normale dans les 24 à 72 heures. C’est une intervention chirurgicale classique pour les vétérinaires, qui présente peu de risques pour les animaux par rapport aux nombreux avantages.

Combattre les idées reçues

Une chienne ou une chatte doit avoir au moins une portée dans sa vie pour sa santé et son comportement.

FAUX : cette croyance n’a aucun fondement scientifique. La reproduction ne présente pas de bénéfice pour la santé, ni pour le comportement. Au contraire, la gestation et la mise bas peuvent présenter des risques : césarienne lors de difficulté à la mise bas, mort de fœtus intra-utérin, infections mammaires, crises de tétanie de la chienne après la naissance des chiots, etc.

Un animal castré devient obèse et moins actif.

PAS FORCÉMENT : si l’ablation des glandes sexuelles peut en effet prédisposer certains animaux à l’embonpoint, une alimentation maîtrisée et un exercice physique régulier permettent de les maintenir à leur poids santé.

Le comportement change après la stérilisation.

VRAI : mais ces changements ne sont que positifs.

Surpopulation

Faire stériliser les chats et les chiens permet de lutter contre la surpopulation animale et ainsi éviter les abandons et les euthanasies. En effet, un couple de chats et leurs bébés peuvent produire :

  • 1re année : 3 portées = 12 chatons
  • 2e année: possibilité = 144 chats
  • 3e année : possibilité = 1 728 chats
  • 4année: possibilité = 20 736 chats

À la lumière de ces données, voulez-vous toujours faire vivre l’expérience de la naissance à vos animaux? Vous vous dites avoir trouvé de bonnes familles pour les petits... Êtes-vous certains que ce sont de bonnes familles pour la vie de l’animal? Et combien en avez-vous trouvé? Une chienne peut avoir jusqu’à 12 chiots par portée.

De plus, les bonnes familles que vous avez trouvées pour ces chiots et chatons ne seront plus disponibles pour ceux qui se trouvent dans les refuges.