Standards de déneigement

Il est important de noter que les opérations se déroulent tel que prévu s'il n'y a pas de nouvelles chutes de neige; dans ce cas, elles sont interrompues et l'entretien recommence à l'étape 1, soit le déblaiement et le sablage des zones de priorité 1.

  • Andain de neige

    L'accumulation de neige créée par les opérations de déblaiement dans les stationnements et autres accès se nomme andain. Cet amoncellement est sous la responsabilité du propriétaire ou de l'occupant du terrain, peu importe la hauteur de l'accumulation.

  • Déblaiement et sablage du réseau routier

    Dépendamment des conditions climatiques, de la topographie et de la circulation, le déblaiement des chaussées et l’épandage de fondants ont pour but de conserver une circulation fluide et sécuritaire. En période de précipitations, les activités de déblaiement s’amorcent dès que 5 cm de neige sont tombés.

    Priorités d’intervention dans les activités de DÉBLAIEMENT et de SABLAGE

    TYPE D’INFRASTRUCTURE PRIORITÉ
    Artères (principales et secondaires) et les côtes 1
    Collectrices et chaussées rurales 2
    Rues, quartiers résidentiels 3


    Les activités se déroulent en continu durant toute la durée de la précipitation. Une fois terminées, les opérations se poursuivent jusqu’à l’atteinte des conditions acceptables de chaussée. 
    Selon l’intensité de la précipitation, les équipes se concentrent à maintenir sécuritaires les routes de priorité supérieure avant d’intervenir sur les routes de priorité plus faible.

    Conditions des chaussées par type

    TYPE D’INFRASTRUCTURE CONDITIONS
    Artères (principales et secondaires) et les côtes 100 % dégagées
    Artères secondaires, collectrices et chaussées rurales 1,2 m sur le pavage au centre
    Rues 0-50 mm de neige durcie au centre de la rue

    L’épandage des abrasifs et des fondants viennent compléter les activités de déblaiement. Le choix des matériaux, les dosages et les zones d’épandage sont établis en fonction des conditions climatiques, des types d’artères et des conditions particulières (côtes, courbes, intersections). Le délai prévu pour parvenir à atteindre ce niveau de service acceptable dépend de l’intensité de la précipitation reçue et de l’heure de la fin de la chute de neige.

    Des évènements de pluie verglaçante ou de froid extrême peuvent modifier les délais prévus.

    Dans les quartiers blancs, les taux et les zones d’épandage pourront être réduits sans jamais négliger la sécurité.

  • Déblaiement et sablage du réseau piétonnier

    L’intérêt croissant de la marche comme moyen de déplacement, mais aussi comme outil de mise en forme, exige une remise en question des pratiques de déneigement des réseaux piétonniers. Afin de mieux sécuriser les citoyens, les trottoirs des collectrices et artères majeures, les secteurs scolaires et les entrées de quartiers sont déneigés en plus grand nombre et plus rapidement. Ce sont 290 km des 468 km de trottoirs qui sont actuellement entretenus.

    Certaines allées piétonnières et pistes cyclables pourront également être déneigées lorsqu’il n’y a pas de trottoirs par exemple, ou pour faciliter l’accès à certains points névralgiques (autobus, écoles, parcs, etc.).

    Délais d'intervention

    • Zones scolaires et commerciales : dégagées pour 7 h 30 le matin, sauf s'il y a abondantes chutes de neige après 4 h du matin.
    • Tous les trottoirs prévus au plan de déneigement : deux jours ouvrables après la fin de la chute de neige.
    • Allées piétonnières et pistes cyclables préidentifiées : sept jours ouvrables après la fin de la chute de neige.
  • Soufflage de la neige

    Une fois les opérations de grattage complétées, les opérations de soufflage débutent; les priorités, les types d’enlèvement et les délais sont présentés ci-dessous. Il est à noter que les délais identifiés commencent à partir de la fin de la précipitation et que les jours sont des jours ouvrables.

    Priorités d’intervention des activités de soufflage

    Zones commerciales Dès qu’il y a une accumulation de plus de 10 cm
    Collectrices, artères et zones scolaires Dès que la largeur de rue est inférieure à 11 m
    Zones résidentielles et rurales Dès que la largeur de rue est inférieure à 7 m


    Délais d'intervention

    • Secteur commercial - zone névralgique : 1 jour ouvrable.
    • Secteur commercial - zone périphérique : 2 jours ouvrables
    • Artères, collectrices et secteur résidentiel : délais en fonction des accumulations, du vent et autres facteurs.

    Dans le cas où il y aurait des précipitations additionnelles durant la période de soufflage, les délais reprennent du début.

    Types d’enlèvement de la neige

    Ramassage en tout temps Soufflage sur les terrains en tout temps et aussi longtemps qu’il y a de la place
    Dans les centres-villes Dans les quartiers résidentiels
    Devant les écoles et les églises, sauf dans les quartiers résidentiels Dans les parcs
    Sur les terrains vacants
    Dans le milieu rural


    Pour les artères, collectrices et secteurs résidentiels, il n’y a pas de délais précis, les activités seront planifiées pour maintenir des largeurs minimum de routes selon le type de rues. Ainsi, pour les artères et collectrices, la largeur minimum tolérée est de 11 mètres tandis que pour les rues résidentielles, elle sera de 7 mètres.

    Alors que dans les secteurs commerciaux et les zones scolaires le long de collectrices, la neige est systématiquement ramassée, ailleurs le soufflage sur les terrains sera favorisé, et ce, tant qu’il sera possible de le faire. Lorsque, pour des contraintes d’espaces disponibles, il ne sera plus possible d’accumuler de neige en bordure de rue, celle-ci sera transportée par camion.

    En plus de réduire les coûts, cette orientation s’inscrit directement dans une préoccupation de développement durable. En réduisant le nombre de transports par camion, on contribue à réduire l’émission de gaz à effet de serre. De plus, on limite la pression sur les sites de dépôt de neige qui respectent aussi plus facilement leurs exigences environnementales.

  • Responsabilité des citoyens

    La propriétaire ou l'occupant des lieux doit assurer la protection de tout ce qui se trouve sur l'emprise publique, qu'il s'agisse d'arbres, d'arbustes, de plantes, de gazon, etc. Pour ce faire, il peut installer des clôtures à neige ou tout autre élément jugé assez solide pour en assurer la protection. Il est responsable du bon état de ceux-ci.

    La signalisation privée (poteaux, repères et tiges) doit être installée à l'extérieur de la voie publique y compris le trottoir s'il y en a un. La Ville n'a aucune responsabilité à l'égard de la signalisation qui se trouve sur l'emprise publique.

    Lors des collectes de matières résiduelles, il est important de mettre les bacs et poubelles dans l'entrée véhiculaire, en bordure de la voie publique, et non dans la rue, sur le trottoir ou sur l'accotement. Ils ne doivent pas nuire au déneigement.

    Il est finalement strictement interdit de projeter, d’entasser ou d’accumuler de la neige, glace ou autre substance sur les bornes-fontaines servant à la protection incendie, et ce, même si lesdites bornes-fontaines sont situées sur des terrains privés. Dans l’éventualité où un citoyen ne respecte pas cette disposition, la Ville peut procéder ou faire procéder au déneigement de la borne-fontaine, et ce, aux frais du délinquant.

  • Collaboration des citoyens

    L’atteinte des objectifs dépend directement de la collaboration des citoyens. En limitant leur déplacement en période de tempête ou en respectant les interdictions de déverser la neige des entrées dans la rue, sur les emprises ou sur les trottoirs, les citoyens, ainsi que les entrepreneurs privés en déneigement, influencent directement la qualité et la rapidité du déneigement.

    L’application des règlements interdisant aux citoyens d’accumuler de la neige dans la rue s’avère primordiale. Une attention spéciale sera portée au respect de ceux-ci sur le territoire de la ville de Saguenay dorénavant.

    Il est également important de ne rien mettre dans la rue, comme par exemple votre bac de poubelle qui doit plutôt se trouver au bord de la chaussée mais sur votre terrain. Rappelons également qu'il est interdit d'installer un panier de basket-ball ou tout autre équipement sportif dans la rue, et ce, en tout temps.

  • Responsabilité des déneigeurs

    La signalisation privée (poteaux, repères et tiges) doit être installée à l'extérieur de la voie publique y compris le trottoir s'il y en a un. Par ailleurs, les terrains privés qui sont entretenus par une entreprise doivent être identifiés avec une ou des balises précisant le nom de l'entreprise ainsi que son numéro de téléphone.

    Il est interdit de créer, sur un terrain privé, un amoncellement de neige ou de glace qui pourrait occasionner une obstruction de la visibilité de la voie publique des automobilistes et des piétons. Il n'est pas non plus autorisé de déposer la neige sur les terrains vacants, qu'ils soient publics ou privés.

  • Gestion des opérations - Quelques chiffres

    Chaque année, ce sont près de 200 personnes et quelque 80 équipements de toutes sortes qui se mobilisent durant toute la saison hivernale. Ces employés sont responsables de l’entretien de près de 815 km de routes, 250 km de trottoirs, de nombreux stationnements, des accès aux bâtiments municipaux, en plus de quelques pistes cyclables et allées piétonnières. La Ville octroie également des contrats pour l'entretien de 435 km de routes, 50 km de trottoirs et plusieurs stationnements.