COVID-19 - Informations à ville de Saguenay

Quelques repères pour approcher les oeuvres

Exposition - Impressions numériques de Jean-Jules Soucy

Grâce aux technologies numériques, Soucy peut rassembler des oeuvres qu’ il aurait été difficile de faire dialoguer quelques décennies auparavant. Avec le même logiciel, l’artiste est également en mesure de produire trois tableaux presque identiques avec la série L’artiste Duchamp, renforçant ainsi l ’impression qu’il s’agit d’une seule oeuvre répétée trois fois. Ces outils technologiques lui permettent donc de construire de nouvelles compositions évoquant ses influences esthétiques et thématiques.

Exposition - Sérigraphies de Julien Boily

Avant de faire son baccalauréat interdisciplinaire en arts à l’Université du Québec à Chicoutimi, Julien Boily a suivi une formation en infographie 3D. C’est justement en utilisant la modélisation 3D qu’il crée ses oeuvres et qu’il les transfère ensuite sur un support physique telle une peinture ou, comme à la bibliothèque, une sérigraphie. 

La sérigraphie est une technique d’imprimerie qui utilise des pochoirs que l’on place entre l’encre et le support pour créer une image. Le pochoir est un écran tendu sur un cadre rigide et fait de soie ou de toile synthétique. Sa surface est rendue poreuse aux endroits à imprimer grâce à une technique d’isolation. Les supports peuvent être très diversifiés comme le papier, le carton, les textiles, le métal, le verre, le bois, etc. La sérigraphie est notamment utilisée pour la confection d’affiches, d’autocollants, des panneaux publicitaires, de casquettes, de t-shirts, etc.

Exposition - Tableaux de Caroline Fillion

Dans les oeuvres de Caroline Fillion, tous les éléments ont une taille similaire et sont au même plan, comme s’ils étaient superposés les uns sur les autres. Il ne semble par non plus y avoir de point de fuite vers lequel les objets convergent. L’observateur éprouve alors de la difficulté à se repérer dans les environnements peints par l’artiste et l’illusion de profondeur s’en trouve altérée...

Exposition - Tableaux de Cindy Dumais

L’histoire de l’art, les pratiques actuelles et la littérature occupent une place prédominante dans le travail de Cindy Dumais. L’artiste sait qu’elle fait partie d’une communauté bien précise et que sa création s'inscrit sur une voie façonnée par les créateurs autant passés que contemporains! Trait caractéristique de sa création : l’écriture est partout dans le travail de Cindy Dumais, pratique qui n’est pas très répandue. En effet, dans la tradition occidentale, les arts visuels et l’écriture sont généralement deux domaines que l’on ne fusionne pas, les mots ayant une fonction symbolique plus qu’esthétique, contrairement à l’art oriental.

Exposition - Tableaux d'Eruoma Awashish

Le travail d’Eruoma Awashish recèle des éléments intrigants : elle représente souvent des animaux ainsi que des éléments figuratifs représentant la nature, et le cercle semble être omniprésent dans son travail. Souvent, les éléments font référence à la culture autochtone et occidentale, quelle place occupent ses différents héritages culturels dans ses oeuvres? Elle utilise une palette de couleurs restreinte, d’où viennent ses influences esthétiques?

Exposition - Tableaux de Stéfanie Requin Tremblay

L’exposition de Stéfanie Requin Tremblay est une installation. Comme une sculpture, l’installation est une oeuvre d’art visuel en trois dimensions, mais qui a la particularité d’être composée de plusieurs objets répartis dans l’ensemble de l’espace d’exposition et dans laquelle le public peut circuler. Les visiteurs doivent donc entrer dans l’univers de l’artiste et peuvent s’approcher des oeuvres et des objets qui le composent.

Figure de proue

Le travail du corps est très important dans la pratique de Patrice Duchesne. Ici, le corps n’est pas seulement celui de l’homme mais aussi celui du matériau dans lequel le créateur façonne son œuvre. Le choix du bois comme matière première n’est donc pas un hasard. En plus d’avoir été utilisé par les sculpteurs navals qui fabriquaient les figures de proue, le bois est un objet vivant : il se métamorphose. On peut y voir les traces des différentes expériences vécues sur sa surface et les marques laissées par les intempéries traversées.

Reflet topographique

Pour rendre sa photographique numérique durable et amplifier le miroitement, Jean-François Fillion a opté pour l’impression céramique sur verre. Cette technique permet de fixer des photographies d’une grande clarté sur différents formats. On imprime d’abord l’image d’origine sur la plaque de verre à l’aide de pigments de céramique. On met ensuite la plaque dans un four à très haute température afin que les pigments de céramique fusionnent avec la matière sous l’effet de la chaleur intense. Étant donné que l’oeuvre est accrochée près des grandes portes vitrées de l’entrée du bâtiment, le soleil pourrait altérer ses couleurs. Puisqu’elle est résistante aux rayons UV, l’impression céramique était donc la technique à privilégier.

Résidence de création - 14 m2 d'Audrey Larouche

Portez le regard sur l’horizon et prenez le temps qui vous convient pour regarder l’ensemble de l’oeuvre ou bien attardez-vous à chaque petit détail. Certains éléments sont plus précis que d’autres, l’artiste vous invite à compléter ces espaces ou ces morceaux d’oeuvre en vous inspirant de vos propres histoires.