COVID-19 - Informations à ville de Saguenay

Quelques repères pour approcher les oeuvres

Audrey Larouche : Post traumatique

Audrey Larouche utilise la technique de moulage. Les mains que l’on peut apercevoir dans l’exposition sont donc des empreintes réelles et appartiennent aux amis et à la famille de l’artiste. Pour réaliser ce type d'oeuvre en plâtre, plusieurs sortes de moules peuvent être employés : à base de cire, de silicone ou encore d'alginate (une substance qui provient d’algues). La cire et l’alginate sont des matières faciles à manipuler et les moulages peuvent être réalisés à la maison puisqu’ils demandent peu de matière et de connaissances techniques. Par contre, ils ne servent généralement qu’une seule fois. Le silicone est davantage utilisé par les professionnels, car il demande plusieurs étapes, mais le moule peut servir à plusieurs reprises.

Daniel Dutil : Le vent tourne sous le regard de Julien

Le vent tourne sous le regard de Julien est une œuvre aux formes épurées, inspirée par l’environnement historique de l’ancienne cité d’Arvida et par l’esprit visionnaire de son principal fondateur Arthur Vining Davis. L’aluminium et l’acier, comme matériaux, présentent une palette de couleurs limitées, mais grâce à leurs qualités réfléchissantes, ils permettent une interaction lumineuse avec le spectateur. En raison de son emplacement au centre du carrefour giratoire du quartier Sainte-Thérèse d'Arvida, les automobilistes et les piétons peuvent admirer différents points de vue et détails de cette imposante sculpture.

Jean-François Fillion : Reflet topographique

Pour rendre sa photographique numérique durable et amplifier le miroitement, Jean-François Fillion a opté pour l’impression céramique sur verre. Cette technique permet de fixer des photographies d’une grande clarté sur différents formats. On imprime d’abord l’image d’origine sur la plaque de verre à l’aide de pigments de céramique. On met ensuite la plaque dans un four à très haute température afin que les pigments de céramique fusionnent avec la matière sous l’effet de la chaleur intense. Étant donné que l’oeuvre est accrochée près des grandes portes vitrées de l’entrée du bâtiment, le soleil pourrait altérer ses couleurs. Puisqu’elle est résistante aux rayons UV, l’impression céramique était donc la technique à privilégier.

Patrice Duchesne : Figure de proue

Le travail du corps est très important dans la pratique de Patrice Duchesne. Ici, le corps n’est pas seulement celui de l’homme mais aussi celui du matériau dans lequel le créateur façonne son œuvre. Le choix du bois comme matière première n’est donc pas un hasard. En plus d’avoir été utilisé par les sculpteurs navals qui fabriquaient les figures de proue, le bois est un objet vivant : il se métamorphose. On peut y voir les traces des différentes expériences vécues sur sa surface et les marques laissées par les intempéries traversées.

Sonia Boudreau

Le travail de Sonia Boudreau est alimenté par les quiproquos et les dérives. Avec des métaphores explorant des altérations d’échelles, l’artiste s’intéresse aux répercussions de notre présence et de nos actions sur les fragiles écosystèmes qui nous entourent. L’ensemble de sa pratique artistique est soutenu par une passion pour la plongée sous-marine et la biologie. Elle explore, avec sa caméra, les profondeurs à la recherche de séquences surprenantes, susceptibles de créer des ponts entre la vie marine et la vie humaine. Elle aime ainsi jouer de cette ambiguïté entre la réalité, le possible et l’imaginaire.