COVID-19 - Informations à ville de Saguenay

Église Sainte-Thérèse-de-l’Enfant-Jésus

Présentation du bâtiment

L’église Sainte-Thérèse-de-l’Enfant-Jésus est située au cœur du site patrimonial déclaré d’Arvida. Elle est le premier bâtiment à vocation communautaire de cette ville de compagnie fondée entre 1925 et 1926. Avec l’arrivée d’un nombre de plus en plus important de fidèles catholiques, le besoin d’un bâtiment spécifique dédié au culte devient criant. Une aide est demandée à la compagnie d’aluminium (alors nommée Alcoa et qui deviendra ensuite Alcan) qui gère la ville; elle fournit un terrain et un montant de 40 000 $ pour la construction de l’église. Alors que le chantier s’amorce en 1927, la paroisse compte 918 employés catholiques.

Le déploiement d’un musée dans l’église

Le Centre d’histoire Arvida est un organisme culturel qui a pour mission d’identifier, d’étudier, de documenter et de faire vivre le patrimoine matériel et immatériel d’Arvida, en vue d’assurer sa mise en valeur, son rayonnement, sa préservation, son appropriation par la population et sa transmission aux générations futures, en s’inspirant des principes de l’écomuséologie. Des discussions ont lieu pendant quelques années, en collaboration avec la Ville de Saguenay, la Fabrique de la paroisse Sainte-Thérèse et le Diocèse de Chicoutimi, en vue de l’implantation et du déploiement du Centre d’histoire Arvida dans l’église Sainte-Thérèse-de-l’Enfant-Jésus. Au printemps 2021, l’organisme y met le pied en présentant une première exposition nommée « Bienvenue à Arvida ».

Une visite virtuelle comme portrait de l’intégrité du bâtiment

Une visite virtuelle de l’immeuble a été produite juste avant l’arrivée du Centre d’histoire Arvida, permettant l’appréciation de la complète intégrité du bâtiment alors qu’il était strictement dédié au culte. La Ville de Saguenay, pressentie comme future propriétaire du bâtiment, dans la perspective de cette requalification de ce bâtiment patrimonial, a commandé au Centre d’histoire Arvida la réalisation d’une étude d’inventaire mobilier et décoratif pour lui permettre de gérer le bâtiment de manière éclairée et responsable, préservant ce qui compose l’intégrité patrimoniale du bâtiment. Des informations ont été extraites du rapport et intégrées à la visite virtuelle pour mettre en lumière les éléments qui participent à la valeur patrimoniale du bâtiment.